C’est l’Amour lui-même qui sanctifie

Blog Post

Share this

C’est l’Amour lui-même qui sanctifie

Par Sahajananda 

« L’Amour est la passerelle entre toi et le tout. » –Rumi

L’Union de l’Amour et de la Foi

La Saint-Valentin n’est pas seulement la célébration de l’amour romantique ou l’hommage à un saint. Nous plongeons dans une tradition sacrée qui honore l’Amour comme un acte de foi, la foi suprême en ce que nous sommes vraiment. Aimer, c’est croire à la paix et à la beauté, c’est accueillir l’infini, c’est faire confiance au mystère divin. La fidélité dans l’amour n’est pas une force passive, c’est une flamme rugissante qui consume tout ce qui est erroné et illusoire.

La Saint Valentin – Oser aimer

Selon la légende populaire, un empereur de la Rome antique ordonna aux jeunes hommes de ne plus aimer. Il souhaitait préserver les cœurs de l’amour pour les rendre plus courageux au combat et ainsi qu’ils ne se consacrent qu’à la gloire de l’empire.

Imaginez un monde où l’union de deux âmes dans la communion sacrée du mariage est interdite, un monde où la menace des sanctions et le fardeau de la peur supplantent l’essence même de la connexion humaine, l’Amour. Néanmoins, ces contraintes et ces restrictions se transformaient en catalyseurs d’un amour plus profond, ils révélaient le pouvoir invincible de l’âme et son profond caractère sacré. Même face à l’interdiction, l’amour s’exprimait délicieusement et trouvait refuge dans les poitrines de ceux qui osaient s’y ouvrir.

À défaut de cérémonies publiques, les amants chuchotaient leurs vœux au vent, aux étoiles, à ce témoin divin qui ne nécessite ni temples ni autels, si ce n’est la reconnaissance silencieuse du Cœur. L’âme reconnaissait ainsi sa complétude en contemplant le miroir tendu par l’âme de son amant. Aimer, c’était alors s’abandonner à l’invisible, à l’éternel, plutôt qu’aux ordres éphémères du pouvoir.

En choisissant l’amour, les amants faisaient le choix d’honorer l’expression intérieure du Divin. Ainsi, ils affirmaient, en silence, que l’amour est la plus noble des lois, la plus authentique forme d’adoration et l’expression la plus profonde de notre humanité.

Ces unions clandestines devenaient ainsi le symbole de l’engagement entre deux âmes, entre l’âme et le Divin.

C’est l’Amour lui-même qui Sanctifie

L’amour authentique ne dépend évidemment pas des bénédictions de l’État ni de la restriction des rites extérieurs. L’Amour authentique est un pacte sacré entre les âmes, qui transcende tout besoin de validation matérielle. En effet, c’est l’Amour qui consacre tout, l’Amour qui sanctifie tout, l’Amour qui élève l’union des cœurs au royaume de l’éternité. Toute célébration sacrée de l’amour est l’affirmation de ce qui est éternellement ordonné dans les Cieux. Les hommes n’en aspirent pas moins à célébrer leur amour en la présence des autres, symbole de l’ultime témoin, le Soi.

Le Martyre de l’Amour dévoile les Royaumes illimités de la Lumière

Un prêtre chrétien, Valentin, est resté disponible pour célébrer ces unions d’amour, il ne voyait pas les hommes comme de simples soldats, ou comme des instruments de guerre, mais comme les gardiens de l’amour, comme les porteurs de la lumière de la vie. Sous la voûte étoilée de la nuit, il unissait courageusement les amants par les liens sacrés du mariage. Il défia l’édit de l’empereur et s’opposa à toute forme de pouvoir qui cherchait à enchaîner le cœur humain ou à restreindre sa capacité illimitée d’aimer. Sa désobéissance lui causa d’être condamné à mort un 14 février. Il est remarquable que ce moment de désespoir extrême, de chagrin et de défaite, un jour de mort, soit désormais célébré comme le jour de l’Amour – à travers le temps, une véritable alchimie s’est opérée dans la conscience humaine.

Faire le Choix Conscient d’Aimer

Encore aujourd’hui, comme à l’époque de Saint Valentin, les guerres font rage sur la terre et dans les âmes ; certains prônent la résolution des conflits par la destruction des autres, puisant leur force dans la violence. Le véritable pouvoir réside pourtant dans l’Amour, dont la force défie les contraintes, guérit les blessures et dissout les frontières. Cet Amour nous invite à une révolution de compassion, remplaçant les armes par une étreinte pleine de compréhension et de connexion, il nous ouvre les yeux à la contemplation de la beauté du royaume intérieur du Cœur.

La Révolution contre la Tyrannie de l’Ordinaire

La rébellion de Saint Valentin fut silencieuse mais puissante – ce ne fut pas une rébellion de combats, mais de cœurs et de promesses sacrées. Ce fut l’affirmation que la véritable essence de l’humanité réside dans l’amour, et non dans les conflits et la guerre. Cette rébellion s’opposait à l’idée que le commandement d’hommes puissants puisse régir l’amour. Dans chaque union secrète qu’il a bénie, Saint Valentin a semé les graines d’un amour qui transcende les lois de la société et embrasse le Divin.

Au plus profond de nos cœurs, se trouve cette même révolution intérieure silencieuse contre la tyrannie de l’ordinaire. La Saint-Valentin est une occasion sacrée de renouveler nos vœux de Coeur, que ce soit à l’égard de tous les êtres sensibles ou à l’égard de Dieu.

Faisons de cette journée le symbole de notre volonté de choisir l’amour comme véritable force et de faire triompher une paix durable. En aimant, nous nous connectons profondément avec les autres, nous retrouvons une véritable liberté et nous nous ouvrons au divin. En aimant, nous redécouvrons qui nous sommes vraiment, Hridaya, le Soi suprême.

Sur le chemin de Saint Valentin

Chaque fois que nous choisissons l’Amour en dépit de l’adversité, chaque fois que nous ouvrons nos cœurs et les laissons chanter, nous marchons sur le chemin de Saint Valentin. Et à l’instar de ce qu’il a accompli, nos actions trouveront assurément un écho dans l’avenir, dans cette révolte se cache notre libération, la libération de l’humanité.

Le Chêne et le Cyprès ne poussent pas dans l’Ombre l’un de l’autre

À l’occasion de la Saint-Valentin, alors que les amoureux s’échangent des signes et des murmures d’affection, prenons conscience que l’amour n’est ni l’union de deux âmes par les chaînes de la possession, ni l’étouffement de l’autre par l’attachement, mais une union heureuse dans la liberté mutuelle, la compréhension, l’épanouissement et la lumière. Le chêne et le cyprès ne poussent pas dans l’ombre l’un de l’autre. En amour, ménagez des espaces de Quiétude ; soyez ensemble, tout en permettant à la solitude d’accroître la conscience et la beauté, comme les cordes d’un luth, qui bien qu’éloignées l’une de l’autre, vibrent d’une même musique.

Renouveler notre engagement pour l’Amour

En cette journée, contemplons comment l’Amour se manifeste dans nos vies ; renouvelons notre engagement profond envers l’Amour sous toutes ses formes – l’amour romantique, l’amour paisible d’un ami, l’amour doux d’un parent, l’amour innocent d’un enfant, et l’amour durable de l’âme. Prenons conscience que l’Amour est la beauté qui unit les âmes, le plus précieux secret de notre humanité commune, et qu’un murmure d’amour partagé entre amoureux peut devenir un cri de joie qui se répercute dans l’univers entier.

L’amour n’est pas un trésor que l’on accumule ou que l’on possède, mais un déploiement constant de fraîcheur et de beauté.

S’aimer les uns les autres, c’est voir le visage de Dieu se refléter dans nos yeux, c’est reconnaître qu’au plus profond de notre être, nous sommes les miroirs du potentiel infini de Dieu.

Aimer, c’est toucher l’éternité, c’est entrevoir les possibilités illimitées que recèle le cœur de l’homme.

« Souviens-toi. La manière dont tu partages l’amour autour de toi est la manière dont Dieu est avec toi. » –Rumi

Avec le Coeur,

Sahajananda

P.S. Fais de cette journée une célébration du Cœur dans sa forme la plus pure. Écris un poème, partage une histoire, ou offre simplement ta magnifique présence consciente à ton amant, à ton ami ou à quelqu’un qui t’est cher.

Laisser un commentaire

Dernier article

L’Amour de la Pratique

L’Amour de la Pratique Par Sahajananda  « Je frapperai Shiva à la poitrine avec mes deux flèches : La dévotion et la pratique spirituelle,Décochées par mon arc victorieux de la connaissance.Dès que je l’aurai atteint,Je courrai et j’attraperai ces pieds, ma tête s’inclinant pour les toucher. Ce trésor me libérera : je

En savoir plus
Plus d'articles
Suivre sur Instagram