La Signification de Hridaya,
le Coeur Spirituel

 « La seule beauté qui perdure est celle du cœur ».
Rûmî

Hridaya, le Cœur Spirituel, est votre nature essentielle et ultime, la dimension ineffable de votre être. Il est un autre nom pour le Soi suprême, ou atman, comme il est nommé dans la tradition yogique. Le Cœur Spirituel est la Conscience Suprême, le sujet ultime de la connaissance, le pur « Je ». Il constitue la Conscience Témoin, cet observateur intime de toutes vos pensées, émotions et sensations ; le témoin du mental et de l’univers dans ses dimensions intérieures et extérieures.

Par la pratique de la méditation, des compréhensions de plus en plus subtiles de la signification du Cœur Spirituel seront révélées. Lorsque l’on débute, le Cœur est un objet de méditation, il devient ensuite un moyen de connaissance et enfin, il est révélé dans sa véritable nature comme étant ce que vous êtes essentiellement.

« Dans les traditions spirituelles de l’Inde, comme dans beaucoup d’autres, le “cœur” ne désigne pas tant l’organe physique qu’une structure psycho-spirituelle correspondant au muscle cardiaque sur le plan physique. Ce cœur spirituel est célébré par les yogis et les mystiques comme le siège du Soi transcendantal. Il est appelé hrid, hridaya, ou hrit-padma (“lotus du cœur”). Il est souvent désigné comme la “grotte” secrète (guha) dans laquelle le yogin doit retenir son mental. Dans certaines écoles, notamment le shivaïsme du Cachemire, le mot hridaya s’applique également à la Réalité ultime. » –Georg Feuerstein

Ainsi, le Cœur Spirituel ou le Cœur (avec un C majuscule) peut varier en signification selon le contexte d’utilisation ou les différentes associations. Cependant, même si cette notion semble complexe, ne vous perdez pas dans la toile des concepts.

La Simplicité Absolue est la Nature du Cœur

Dirigez simplement votre attention vers la poitrine. Ce tremblement très subtile et discret qui s’éveille là, en l’absence de toute pensée, dans le calme du mental, est le début d’une vibration sacrée, l’expérience la plus directe du Cœur Spirituel. Détendez-vous, prenez votre temps, et fermez les yeux quelques secondes en laissant cette vibration s’élever….. Pouvez-vous la ressentir ?

Cet appel subtil de l’infini qui rayonne depuis la région de la poitrine est la représentation la plus expressive et la plus intime du Cœur. Ouvrez-vous à cette Vibration Sacrée du Cœur, elle contient la chaleur communicative de la Vérité. Sans cela, tout ce qui suit ne serait que vaines spéculations du mental, des informations sans vie propre. La véritable essence du Cœur Spirituel réside exactement dans ce frémissement, cette vibration intime. Donnez-vous le temps et la paix pour la ressentir profondément.

La fraîcheur de la révélation se dévoile dans la simplicité de cette vibration – cette découverte intime surgit de « l’intérieur » de votre être, même si l’information semble vous parvenir de « l’extérieur ». 

L’essence de ce type d’expérience découle de la simplicité de cette vibration, de ce tremblement sacré du Cœur.

La Signification de Hridaya, le Coeur Spirituel

Le Cœur Spirituel peut être vu à travers sa multitude de traits symboliques et à la substance de chacun de ses traits. Chacun d’entre eux a son importance. Le voyage spirituel complet peut être décrit à travers eux.

1. L’essence du Coeur Spirituel

Le Cœur Spirituel est votre nature essentielle et ultime, la dimension ineffable de votre être. C’est un autre nom pour le Soi Suprême, atman, la Conscience Témoin, comme mentionné ci-dessus.

2. Le Coeur Spirituel est la Réalité Ultime

La Réalité Ultime est transcendante et immanente dans tout aspect du Macrocosme. Elle est l’essence ultime de toute chose. Elle est une condition au-delà de la dualité :
« Le Cœur de l’homme et le Cœur du Cosmos sont un ». 

Grâce à la maturité spirituelle, le Cœur se révèle comme étant bien plus qu’une simple dimension individuelle de notre être et cesse d’être exprimé en termes de dualité. Il représente le tout dans lequel le Sujet et l’objet, le Témoin et l’observé, sont un. Considéré comme Conscience, le Cœur est illimité.

Il est la Lumière infinie. Nous apparaissant sous différentes formes dans la manifestation, il est aussi la liberté absolue et la spontanéité de cette Lumière de la conscience.

Le Cœur en tant que Conscience Suprême est comme l’océan, qui se reflète à la fois dans l’immensité de la mer et dans les différentes formes de ses vagues. La conscience du Cœur Spirituel est un chemin spirituel en soi. Elle peut conduire à une connaissance directe intégrant toutes les énergies, l’ensemble de la manifestation et, en même temps, révélant l’Ultime Transcendance Suprême.

3. Le Coeur Spirituel est sui generis un organe spirituel de connaissance directe

Si le Cœur est parfois compris comme un moyen de révélation, il est aussi un organe de purification, de réintégration et de transfiguration de notre être. Par exemple, pour un adepte du tantrisme, tout ce qui apporte du plaisir accorde le Cœur, considéré comme l’instrument cosmique de la conscience.

En se détachant de tout accent individuel, il se produit une sublimation spontanée dans le Cœur. De cette façon, chaque sensation est réorientée vers sa pureté originelle et ensuite, offerte à l’espace infini du Cœur.

4. Le Cœur est un point de rencontre

Le Cœur est le pont entre le fini et l’infini, le personnel et le transpersonnel, le présent et l’éternité. Il est l’ouverture vers le Tout. Dans cet aspect, le Cœur représente notre principale opportunité de transcender les limites de l’individualité.

Cette fonction du Cœur en fait un territoire frontière car il porte à la fois les caractéristiques de la Réalité Ultime et des réalités limitées. Le Cœur intérieur est un portail vers l’expérience directe de ce que l’on appelle « l’Esprit », la Conscience – des concepts qui échappent facilement à toute définition.

5. Le Coeur Spirituel est un guide intérieur vers la révélation de la Vérité Ultime

Il suit ses impulsions telle une voie de rédemption.

6. Le Cœur est la source de toute Création et le point final de toutes les énergies

Il est donc souvent considéré comme une fontaine d’immortalité. Le débordement du Cœur en tant que pur Amour et pure Existence est en soi le signe de la réalisation :
« Au milieu de mon coeur,
une étoile est apparue,
et les sept cieux se sont perdus
dans sa brillance. »
–Rûmî

7. Le Cœur Spirituel est la demeure de tous les mystères profonds

Il garde le secret de sa royauté mystique. Il est la source d’un émerveillement spontané qui génère l’intuition de l’existence de Dieu. Dans la tradition yogique, cet attribut est nommé guha, la « grotte du Cœur ».

En effet, le Cœur a des fonctions subtiles qui sont imperceptibles pour ceux qui ne tentent pas de vivre leur vie profondément, spirituellement. Il reste un domaine inconnu pour celui qui ignore le royaume intérieur dont le Cœur est le centre.

8. Le Coeur est le Vide Absolu

« Notre comportement est en lui-même l’éveil :
Il n’y a pas d’autre Bouddha que le Cœur.
Tous les phénomènes ne sont rien d’autres que le Cœur ».
–Tao-Sin

René Guénon partage que “la Paix du vide”, la “Grande Paix” (Es-Sakinah) de l’ésotérisme islamique perçue dans la présence divine du Centre de l’être, est symboliquement représentée dans toutes les traditions par le Cœur. Dans la tradition yogique, elle est exprimée par le hrid akasha, l’espace infini du Cœur.

9. Le Cœur est une vibration sacrée, l’expression d’une aspiration pure absolue

Les Soufis, les Shivaïtes, les Védantins, les Hésychastes ont tous répondu au même appel du cœur. Ils ont exprimé le même pur élan, la même pulsion, le même désir ardent, la même aspiration vers Dieu, au-delà des formes spécifiques d’adoration, au-delà des concepts et des noms de cette Réalité.

Tous l’ont perçu comme une vibration sacrée frémissante en eux et partout. Du Cœur émane un sentiment de Vérité, un sentiment d’Existence Pure. En faisant du Cœur le symbole de la sacralité, les religions ont en effet exprimé cette même idée.