Sahajananda

Sahajananda, le fondateur principal de Hridaya Yoga, est professeur de Yoga, de méditation et de Hatha Yoga depuis plus de 30 ans. Son message transmet les enseignements tantriques non-duels. Ingénieur en électronique de formation, Sahajananda commence à pratiquer le Yoga et la méditation en 1981, cette année-là, le Yoga est interdit en Roumanie par le régime communiste, ce qui ne fait que renforcer la profondeur, la détermination et l’aspiration spirituelle de sa pratique.

Les premières inspirations du message central de Hridaya voient le jour très tôt. À 14 ans, sa rencontre avec Simona, lui révèle l’Amour Véritable. Sa présence est à la fois une source d’inspiration et un guide pour comprendre le caractère sacré et merveilleux du monde. Avant même de connaître une méthode de méditation formelle, ils passent de nombreuses heures à contempler ensemble la mer, le ciel, les fleurs. Simona poursuivra un cheminement très semblable et, bien plus tard, contribuera à la création de la vision de Hridaya Yoga.

En plus d’être professeur de Yoga, Sahajananda est, pendant de nombreuses années, directeur de la maison d’édition Sofia, il y coordonne trois magazines mensuels sur les thèmes du Yoga, des mystères et du tantra.

Plus tard en 2006, il commence à donner chaque mois des retraites de méditation silencieuse en Thaïlande.

En 2011, Sahajananda, en collaboration avec Antoaneta, élabore le cours de formation des enseignants Hridaya. Le cours est conçu pour les aspirants spirituels désireux d’approfondir leur pratique de la méditation et du Yoga et de partager le message Hridaya de la Conscience du Soi.

En 2012, aidé par Antoaneta, Claudiu, Nicholas et de nombreux autres professeurs Hridaya, Sahajananda crée l’école Hridaya Yoga à Mazunte, au Mexique.

Étapes dans son Chemin Spirituel

En plus du Yoga et de la méditation classique, Sahajananda commence, au milieu des années 1990, à pratiquer régulièrement le rêve lucide et la projection astrale. Son aspiration est alors de servir le monde et d’entrer en contact avec le royaume sacré de Shambala. Cette période est marquée par de nombreuses expériences, visions et révélations extatiques.

Il partage alors ses idées et ses méthodes dans une série d’ateliers de 8 semaines sur les techniques spirituelles et la parapsychologie. En raison de l’efficience de ce programme, l’Université Écologique de Bucarest lui propose un poste comme professeur de parapsychologie.

Par la suite, il comprend que le mental est toujours impliqué dans cette exploration des mondes subtils ; cette approche reste donc souvent limitée par des filtres et des limitations personnelles. « Le Silence est la langue de Dieu et tout le reste en est une mauvaise traduction », ces mots de Thomas Keating raisonne avec lui, et il commence alors à effectuer des retraites de méditation en solitaire dans des grottes des Carpates. Pendant ces moments de solitude, la méthode directe de la Quête du Soi de Ramana Maharshi, va lui apporter un grand sens d’humilité et une grande fascination.

Au cours de l’une de ces retraites, la manière de fonctionner ordinaire du mental cessa, et ainsi se révéla un sentiment d’existence plus profond et plus large – cette profonde compréhension brilla pendant des jours et des nuits, levant le voile sur l’Éternité. Pendant quelques années, Sahajananda ne put guère pratiquer d’autre forme de méditation ou de spiritualité que la Quête du Soi, tant cet événement lui apporta une compréhension de l’Unité si vive, directe et évidente.

D’autres retraites en solitaire lui permettent ensuite de comprendre plus clairement que ce message peut et doit être transmis, à condition de s’ouvrir au dévouement, à la discipline et au lâcher-prise propres à une retraite silencieuse. Ainsi, depuis 2001, il guide des personnes dans des retraites, en dirigeant chaque mois une Retraite Hridaya de méditation en silence de 10 jours.