Vous êtes toujours unis au Tout

Blog Post

Share this

Share on pinterest
Share on twitter
Share on facebook
Share on whatsapp

Par Simona Trandafir

 

Quand tu sens que ce n’est pas l’air qui te maintient en vie, et que tu suffoques par manque du feu qui te soulève, te rend réel ; quand tu ne veux plus être une poupée sans yeux et sans esprit, sans cœur…
Quand l’émerveillement, auparavant écrasé par l’inconscience, crie sans cesse en toi…
Quand il y a un appel si magnifique au-delà de l’horizon – au-delà du sommeil, de l’oubli, de l’indifférence, de l’absence d’amour…
Quand vous ne pouvez plus vivre avec vous-même parce que vous ne savez tout simplement pas qui vous êtes au-delà de ces vêtements…
Quand monte le tremblement d’une émotion non exprimée, qui ne peut être ni ignorée ni oubliée…
Quand tu commences à aimer les pierres du chemin parce qu’en elles se cachent les étoiles du ciel…
Quand les larmes d’une tempête émotionnelle illuminent tes yeux afin de t’éveiller au sacré…
Alors tu es prêt à lever tes ailes, à ne plus rester dans l’obscurité, même pas pour un instant…
Ce qui s’ouvre aux âmes ainsi enflammées par le désir est vraiment au-delà de toute pensée ou imagination. C’est cette Existence ineffable et immuable qui transcende tous les états de conscience connus. Au-delà de tout attribut, elle est appelée tat sat en sanskrit, « Ce qui est ». Tout le reste, les mondes intérieurs et extérieurs, les constellations et les univers subtils ne sont qu’un éclair dans tat sat.
En méditant… vous entrez dans une étreinte sans fin, silencieuse et pourtant vibrante. En vous, la vie se déploie comme votre individualité, le monde, les étoiles… Et vous avez envie de caresser les constellations qui vivent maintenant en vous…
Ton corps est toute la Création… Le moindre mouvement de ton être physique se répercute dans toutes les manifestations glorieuses de la Terre comme des ondes de lumière-énergie. En harmonie…
Le bonheur n’est plus quelque chose de recherché ou d’incompris. Vous le ressentez dans toutes les cellules de ce corps cosmique. C’est la substance même qui vous a créé. Votre souffle est le raz-de-marée qui donne vie à de nouveaux royaumes qui grandissent et s’épanouissent en vous sans fin. Et votre lumière est la lumière du commencement qui ne s’est jamais éteinte.
Lorsque tu retournes de la méditation à ce monde… tu la ressens encore – une émanation consciente de ton cœur. De cette façon, tu es toujours présent et uni au Tout… Même lorsque tu parles ou te déplaces parmi les gens. Rien n’est perdu. Et c’est la même chose pour tout le monde.

-Simona est une enseignante senior Hridaya et la co-fondatrice de Kamala Meditation and Yoga Center en Roumanie.

 

Laisser un commentaire

Dernier article
Plus d'articles
Suivre sur Instagram